Subliminati Corporation : La CaLaCa

Jordi Querol


  • Du 18 juin au 1er juillet
  • La CaLaCa : Traitement fantaisiste d’un sujet poétique

    Bienvenue dans mon imaginaire, un lieu de gravité relative où le sens commun est absent ; un monde qui se réinvente à chaque regard.
    Tout est maintenu dans une suspension inquiétante, où tout mouvement tend vers le cercle, tout se réfère aux cycles : cycles de vie, cycles du temps...

    La CaLaCa est une promenade dans le laboratoire d’un être excentrique et de son partenaire squelettique. Ils nous invitent à découvrir des limbes peuplés d’objets farfelus : éventails, patins à roulettes, disques vinyles, katanas, flûtes, pommes...

    La CaLaCa met en scène l’acceptation de la contradiction, tel un oxymore qui donne une vision métaphorique du quotidien.
    La transformation est une constante, une nécessité pour continuer à avancer.
    C’est un jeu.
    Je lance un défi à mes limites et mes « géants imaginaires ».

    La CaLaCa est tout simplement la somme de toutes les péripéties auxquelles je me suis heurté dans ma vie. C’est la chorégraphie absurde des inquiétudes qui assaillent ma personne.

    Conception, jeu, jonglage : Kerol
    Marionnettes : Ayelén Cantini
    Mise en scène : Dominique Habouzit
    Régie son et lumière : David Maillard
    Photo : Marta Garcia