Compagnie Alcyone / Alice Sibbille

#Je Suis Simone


  • Du 7 octobre 00:00 au 18 octobre 00:00
  • NOTE D’INTENTION

    La fiction propose de lier trois époques à l’image d’un docu-fiction fantastique : 1974/75 et la loi Veil qui change le destin de milliers de femmes françaises ; 1995 (époque où les violences conjugales apparaissent comme un problème sociétal et non plus seulement comme un conflit amoureux ) et l’histoire contemporaine, 2017.
    Les destins des 3 femmes (Madeleine, Hélène, Nora) sont au coeur de l’écriture, liées par le sang. Nora, le personnage central, voyage entre un univers onirique et une réalité implacable : Être une femme dans une société occidentale.

    Je souhaite par la scénographie et via le jeu de lumière que Thomas Pujol créera, accompagner ces différentes époques et mondes : des lignes qui s’agrandissent, des proportions « anormales », comme si les spectateurs plongeaient avec les comédien·ne·s dans leurs histoires. Nora est comme l’Alice de Lewis Caroll dans ce pays fantasmé et irréel qu’est le rêve, un pays des merveilles tumultueux à l’image du surréalisme. La toile internet sera présente dans cette scénographie par l’extension de fil lumineux ou de laine à l’image d’une toile d’araignée. Ces fils deviendraient des points d’accroches et des lignes entre le réel et l’onirique. Ils seront l’endroit où se perd et se retrouve les mémoires. Par la toile numérique s’ouvre encore un autre monde qui coexiste dans la pièce. Aux cotés du monde onirique, du monde réel, Nora va côtoyer le monde virtuel qui accompagnera le spectateur tout du long la fiction.
    Le rêve et la conscience étant très présent dans la fiction comme le lieu de la connaissance de soi, un « lit » (que je souhaite placé sur un étage dans la scénographie) permettra à Nora de prendre de la hauteur et de regarder son histoire se révéler.

    Dans mon travail de direction des comédien·ne·s, le travail du verbe et du texte proposé est une première étape importante et notamment due aux enjeux de la pièce. Avant de développer, épaissir et nourrir les personnages et les actions au plateau, je souhaite travailler le texte de la pièce et nourrir le travail par une approche des éléments clés de l’histoire des femmes. L’improvisation prendra place dans le travail permettant pendant les premières résidences de création d’adapter le texte aux
    actualités, aux propositions des comédien·ne·s , de compléter la dramaturgie actuelle. Dans la partition proposée, 3 comédiennes et 1 comédien porteront les paroles de 7 personnages, dont 4 rôles principaux : Nora, Hélène, Madeleine et L’Ange bleu.
    Leur jeu soutiendra un rapport au texte distanciés, technique de jeu et d’appropriation du texte approché avec Thomas Jolly et la compagnie de la Piccola Familia ,pendant mes études théâtrales, et que je poursuis dans mes travaux artistiques.
    Enfin, j’ai le désir par cette création de partager avec le public cette question universelle que ma posée #Metoo : Comment s’affirmer, prendre la parole et agir pour mettre fin aux comportements sexistes, et, plus largement, trouver les clés de cette parole.

    Alice Sibbille

    "Une pièce de théâtre doit être le lieu où le
    monde visible et le monde invisible se touchent
    et se heurtent." Arthur Adamov


    Comédien.ne.s
    Nora : en cours de distribution
    L’Ange bleu - Julio : Julien Girard
    Hélène, mère de Nora : Maria Savary
    Madeleine, grandmère de Nora : Rozenn Bodin

    Écriture et Mise en scène : Alice Sibbille
    Création Lumière et Régie Générale : Thomas Pujol

    PDF - 7.2 Mo