Spectacle-Laboratoire (Collectif de metteurs en scène)

Tchekhov - Les Nouvelles


  • Du 11 au 31 janvier 2010
  • Avec
    Agnès Adam, Yves Beauget, Massimo Carrozzo, Cédric Jonchière, Florent Masse, Stéphane Poliakov

    LES SOIRÉES TCHEKHOV
    Ce spectacle est polyphonique, à l’image de notre collectif de mise en scène et de l’œuvre même de Tchekhov dans ses nouvelles. Chacun à partir de son approche, de sa sensibilité découvre et propose une ouverture sur la problématique centrale de l’œuvre tchekhovien qui traverse aussi bien les Nouvelles que les pièces que nous avons déjà travaillées ensemble (en particulier les Trois sœurs) au cours de notre formation à l’ENSATT avec Anatoli Vassiliev. Le point de départ pluraliste que nous adoptons vise également une unité, en partant du principe qu’une question centrale qui traverse l’œuvre de Tchekhov.

    Le travail de laboratoire permet l’exploration large de matériaux et de dégager des lignes de force, comme le dépassement de soi, le conflit de situation (familial, conjugal, social) qui se résout étrangement dans une ouverture métaphysique, jamais complètement indiquée comme telle, suggérée, mais néanmoins présente.

    Cette particularité de l’écriture de Tchekhov se retrouve dans chaque œuvre et permet une double construction dramaturgique. 1) Au niveau de la situation, des destins croisés des personnages, de leur rapports psychologiques souvent conflictuels ; 2) En un sens plus conceptuel, manifestant des oppositions d’idées ou de choix fondamentaux de vie : le ciel ou la terre, la solitude plus ou moins ascétique ou l’engagement dans le monde, l’amour ou l’art, la soumission au destin ou la liberté.

    L’inscription du laboratoire dans la réalité de expérience théâtrale nous permet de poser un regard non seulement sur l’œuvre mais sur une pratique. Au travers de la pluralité de ces nouvelles, nous interrogeons le processus du « faire » qui permet de passer de la matière romanesque à la matière scénique. La question de la forme, de la vie scénique devient objet d’étude, de partage et de réflexion sans cesse mis à l’épreuve du plateau et des moyens pour la faire exister : dramaturgie, jeu, corps, voix, son, projection d’images visuelles.

    Les nouvelles choisies permettent de rendre compte de ce côté pluraliste de choix de mise en scène, d’univers très différents, mais aussi de construire par contraste une image de l’univers de Tchekhov, paysage visuel, sonore,souvent dissonant.

    5 metteurs en scène formés collectivement à cet art proposent donc un spectacle à partir d’un travail de laboratoire sur un texte littéraire mouvant : les Nouvelles de Tchekhov. La facture du matériau soulève l’enjeu de l’adaptation théâtrale : la mise en action de la narration.

    La forme collective permet la circulation des metteurs en scène/acteurs dans les différentes nouvelles qui tiennent du conte, de la parabole philosophique ou de l’autobiographie entre scène psychologique d’un théâtre de situation et dialogue. Le souvenir, le retard, l’anticipation utopique, le choix de vie décisif, le fantastique et le cours banal des jours font partie de la prose de Tchekhov. C’est là que s’éprouve la relation des acteurs sur le plateau, dans un ensemble. Cette résonance temporelle est vivifiée par le travail musical.
    Les Soirées Tchekhov se construisent autour de cinq-six nouvelles : Volodia le Grand et Volodia le petit, Ma vie, Le pari, Le moine noir, La maison à mezzanine et des fragments du Duel. Ces nouvelles empruntent à plusieurs périodes de l’œuvre de Tchekhov, mélange ténu de vie et de prophétie, d’anarchie et de mise à nu des contradictions sociales bien au-delà des frontières russes.
    Note d’intention Collectif de metteurs en scène Centre de Recherche Laboratoire Spectacle



    • Laboratoire Spectacle
    • Laboratoire Spectacle

    Les résidences en cours et à venir