Association 1&1

« Et la terre se transmet ; Quitter la scène »


  • Du 20 avril 2010 au 10 mai 2010
  • Du 14 septembre 2010 au 3 octobre 2010
  • Du 1er au 26 mai 2011
  • Du 1er septembre 2011 au 1er octobre 2011
  • Ici face au couchant
    Et à la béance du temps
    Près des vergers à l’ombre coupée
    Tels les prisonniers
    Tels les chômeurs
    Nous cultivons l’espoir

    L’association 1&1 s’occupe actuellement en compagnie de « Chaya films » de la distribution de ACCOSTER (dernière coproduction cinématographique en date), qui fut d’ailleurs aidé par le C.R.R.A.V, le C.N.C, Le Fresnoy. Ce film a aussi bénéficié d’une aide à la post-production de la région Isle de France, afin de faire le tirage de deux copies 35mm. Nous avons aussi participé à l’édition d’un ouvrage intitulé Discours sur les passions de l’amour consacré au concept d’Architecture de la Séparation observé depuis un bordel industriel de Rotterdam.
    Nous venons de terminer le montage d’un film d’atelier réalisé à Viviers au Court, en Champagne Ardennes. L’association « La Pellicule Ensorcelée » qui siège à Charleville Mézières, s’est occupée de la coproduction. Ce film sera montré cette année dans les Ardennes. Nous sommes aussi engagé sur la post-production d’un film commencé au Mexique par Romain André, dont le principe est une étude sur le réseau de transport urbain de la ville de Mexico.
    Pour mémoire « Accoster » a reçu, ex-æquo, le Grand prix des Écrans documentaires d’Arcueil 2008, a été montré au F.I.D. de Marseille (sélection Française), aux Rencontres cinématographiques de Cerbère, au Festival international de Jihlava (République Tchèque), à la compagnie de l’Oiseau-Mouche de Roubaix, au cinéma Les Variétés de Marseille, à Pantin, au Kino à Villeneuve d’Ascq, au cinéma Le Carrefour à Vauclaix, au C.C.A.S. de St. Malo, au Musée du Jeu de Paume et à la CIP-IDF à Paris. Le film précédent « Dreyer pour mémoire_exercice documentaire » fut projeté au mois de janvier 2009 à Marseille. L’histoire continue.

    Nous travaillons actuellement à fabriquer un Film « expérimental » dont le sujet est un voyage, un voyage au titre provisoire : « VOYAGE AU PAYS DU CINÉMA ». Ce travail d’Isabelle Ogilvie sera co-réalisé avec Olivier Derousseau. Il sera tourné au format Mini DV & Super 8. Il s’agit du premier essai cinématographique d’Isabelle. Nous avons obtenu une aide du C.R.R.A.V. (centre de ressources audio-visuelles, Nord/Pas de Calais), ainsi qu’une promesse du G.R.E.C. (groupe de recherche et d’essais cinématographiques) avec lequel nous devons élaborer les principes d’une aide matérielle.

    L’éthique de l’association n’a pas changé : ne pas séparer les modalités de production de sa politique du sensible ; qu’est-ce que cette société contemporaine, fiction libérale s’il en est, peut nous offrir ? des mondes probablement. Ici, il n’est question que d’offre(s). Nous continuons à affirmer que l’existence de l’art ne dépend que de ceux qui ont le courage d’imaginer leurs vies. L’imaginaire veut ici excéder le réel. Point d’autres enjeux donc que des actes. Actes désintéressés. Tarkovski appela cela « Le sacrifice ». En son temps. Nous, nous ne savons pas.

    L’expression Quitter la scène est le titre d’un texte écrit par Bernard Aspe & Muriel Combes pour Jacques Rancière, à l’occasion d’un colloque à Cerisy. Nous l’avons fait nôtre depuis, afin de ne jamais oublié et le cœur de nos préoccupations et que trop d’acteurs occupent les plateaux comme s’ils étaient en pays conquis.
    Pour 1&1, Olivier Derousseau & Stéphanie Béghain




    Les résidences en cours et à venir