RESF : soirée de solidarité

Vous êtes tous invité-e-s


  • Samedi 16 février 2013 17:30
  • 17h30 : débat échange sur la situation actuelle avec un membre de RESF national
    Bientôt un an depuis le départ de MM. Sarkozy /Hortefeux / Besson, quel bilan pour le nouveau gouvernement et le ministère de l’intérieur ?
    Actions et interventions de RESF au plan départemental et national
    La circulaire du 28 novembre sur l’admission exceptionnelle au séjour

    19 H 30 : repas et soirée musicale
    Partage de vivres apportées par chacun(e) pour un dîner convivial et musical avec les accordéonistes, pianistes, trompettistes, chanteurs (etc...) volontaires !

    Appel à la solidarité
    RESF ne vit que par l’engagement militant-e- et solidaire de tous les bénévoles qui s’investissent. La caisse de solidarité que nous avons ouverte sera bientôt vide. En effet, depuis le 1er janvier 2012, nous devons faire face à de nouvelles dépenses induites par des évolutions de la loi de finances adoptée par le Parlement. M.Nicolas Sarkozy avait fait voter la rupture avec le principe d’accès gratuit au service public. Depuis le 1er janvier 2012, le simple fait d’adresser une demande de régularisation était soumis au paiement d’une taxe de 110 €. La nouvelle majorité l’a réduite à 50€ mais ne l’a pas supprimée... Cette taxe n’est pas remboursée en cas de refus préfectoral.
    Si les familles sont régularisées elles doivent – comme sous le précédent gouvernement - payer différentes taxes (droit de visa, timbres..) qui peuvent aller jusqu’à 350€ par personne pour obtenir leur titre de séjour.
    Certaines familles totalement démunies, car ne bénéficiant pas d’autres aides, ne peuvent pas payer. RESF souhaite pouvoir les aider partiellement (55€ par personne) afin qu’elles ne restent pas sans les titres de séjour accordés mais non délivrés... Nous lançons donc un appel fort. Les familles sans papiers ont besoin de votre engagement solidaire.

    Vous pouvez faire parvenir vos dons à
    RESF72 au 4 rue d’Arcole 72000 Le Mans. Chèques à l’ordre de Ligue des droits de l’Homme (LDH/solidarité RESF).