Après-midi autour de Krzyzanowski

Sortie de chantiers /Rencontre avec Hélène Châtelain


  • Dimanche 7 novembre 2010
  • à partir de 15h

    15h ouverture de l’après-midi autour de l’auteur russe Sigismund Dominikovitch Krzyzanowski

    15h30 à 16h30 Présentation 1ère forme
    «  Gloire aux endormis #2  » Compagnie Neutrino / mis en scène Denis Moreau

    17h30 à 18h15 Présentation 2ème forme
    Lecture et récit du chantier de création «  Urban Circus  » par Elodie Chamauret / Théâtre des Funambules

    18h30 à 19h30 Présentation 3ème forme
    «  La Conférence Fantastique  » Compagnie L’Arbre des Possibles / mis en scène Vincent Ozanon

    20h30 Repas publique

    NB : Tout au long de cet après-midi s’articuleront des rencontres et des échanges autour de Krzyzanowski avec Hélène Châtelain (traductrice et directrice de la collection Slovo aux éditions Verdier), Vadim Perelmouteur (découvreur de Kryzanowski en Russie) et les 3 équipes de création.Krzyzanowski !

    Sigismund Dominikovitch Krzyzanowski (1887-1950)
    « Derrière ce nom improbable se trouve un homme, grandi en Ukraine, de parents polonais, choisissant la langue russe comme on se choisit une terre, choisissant Moscou comme on se choisit un écritoire où il meurt, trente ans plus tard laissant une œuvre unique de près de 3000 pages d’ « impubs » (œuvres non publiables donc non publiées…) Polyglotte, cosmopolite, contemporain aussi bien de Boulgakov que de Husserl, de Shakespeare, de Kant, de Bohr ou d’Einstein, il est un des rares écrivains de ce temps (1922-1950) dont l’écriture, à partir de Moscou et de ses labyrinthes visibles et invisibles, interroge , en de courts récits d’une écriture étincelante (contes, fables ? métaphores ? récits fantastiques ? prophéties ? réalisme du futur ?) non des évènements, mais la catastrophe langagière, devenue celle de notre temps. » Hélène Châtelain

    Krzyzanowski ou le combat de l’imaginaire (dans le cadre de l’année 2010 France-Russie)
    « 2010, soixantième anniversaire de sa mort, et parution aux Ed . Verdier de deux nouveaux volumes nous avons proposé à des gens venant d’horizons divers (théâtre, lecture, musique, cirque, vidéo…) de témoigner de cette œuvre, d’en prendre la responsabilité pendant un an. Les chantiers de création ont été lancés en janvier 2010 à La Maison de l’Arbre à Montreuil et se poursuivent aujourd’hui à la Fonderie au Mans. Trois groupes, trois compagnies ont relevé le défi de faire entendre la voix du poète russe Sigismund Dominikovitch Krzyzanowski : la Compagnie Neutrino (Denis Moreau), la Compagnie L’Arbre des Possibles (Vincent Ozanon) et le Théâtre des Funambules (Elodie Chamauret), sous le regard bienveillant de l’éditrice Hélène Châtelain. Ils ont 20, 30 ans et disent : « cette écriture porte les questions, les interrogations, les peurs, les indignations, les déraisons qui aujourd’hui sont les nôtres » La Parole errante



    • ©Stéphane Gatti



    Réservez en ligne