Soubresaut

Tableau de Hanz Holbein « les ambassadeurs ». L’apparat en posture des deux gentilshommes nous fixe, sorte d’ironique indifférence. Disposés ici là sur le « buffet » qui sert d’accoudoir aux deux personnages, des objets de science, d’art, de lettres, de musiques ; emblèmes. En contre bas du tableau une anamorphose, éclisse d’une tête de mort. Les modèles ont disparu en chair depuis quelques lustres et l’effet comme l’effort diplomatique dont ils sont chargés de présents n’offrent au regard que l’intrigante scrutation somptuaire de la construction picturale. Un « verfremdung effek » aurait vielleicht fait remarquer le binoclard Bertold Brecht.

Fresque de Pergame ; exhumée en Turquie au 19ème siècle par des archéologues allemands et reconstituée dans un musée édifié à seule fin d’en reconstruire les dimensions du monument, bombardé lors de la dernière guerre ; fragment de fragment. La fresque sculpte dans le marbre le combat des titans et des dieux, dont la description ouvre le roman de Peter Weiss « esthétique de la résistance ».
Livre de Job. Procès duel de « l’intentionnalité » obscure des épreuves du mal, ou l’expectative des « raisons divines » plus incommensurable que celle infligée sur les congénères d’une même espèce les uns aux autres, insuffle au poème la déflagration irréductible d’une déchirure de la représentation.

Bon, après tout c’est le problème l’affect et l’effect d’une tentation expérimentale, jusqu’où le glossaire d’interprétation équivaut sans discrimination la tâche à fendre bûche, de l’abattage de l’arbre à la chaleur du feu.

Abattoir à « Berlin Alexanderplatz » (A. Döblin) Barabbas-Biberkopf. « Le Ghetto de Wilno » (A. Sutzkever), « Principe de l’Espérance » (E. Bloch), « Les Naufragés et les Rescapés » (P. Levi). Récits (F. Kafka). « L’Espèce Humaine » (R. Antelme). « Passagen-werk » (W. Benjamin) « Récits de la Kolyma » (W. Chalamov)… et re-soudainement il faut marquer le pas.

L’allure d’énumération s’y épuiserait d’une manière ou d’une autre ; ne doit et ne peut pas, induire la confusion d’un « objet », « thème », sujet à traiter. Les ressorts mémorants voire mimétiques ou accidentels, vont « toujours » à contre-pied ; ou comme à contre-champ « des idées de figuration », ou plus simplement d’une « mise à pied » des multiples sens qui nous les rappellent.

Flaubert au Croisset, Hoess pendu à Auchwitz, Grossman à Stalingrad, Jeanne au bûcher, Van Gogh à Auvers, Bach à Leipzig, Göethe à Weimar, Robespierre à l’échafaud, Shubert à Vienne, Artaud au Mexique, Montaigne à cheval, Œdipe chez Freud, la relativité générale entre l’orteil de Leibniz et le violon d’Einstein. Mains peignant dans les grottes, cannes sortant les corps des chambres à gaz. Découverte de l’Amérique, massacres de l’évangélisation. Traite des esclaves, déclaration des droits de l’homme.

Homère, Shakespeare, Dante, Hölderlin… élus prix Goncourt posthume ex-aequo avec la découverte d’une suite inédite de la « recherche du temps perdu » allusivement apocryphe… illusion poreuse, abusivement lacunaire d’une exposition de « figures » qui chargeraient le « théâtre des opérations » d’en évoquer le motif.
Ici, à l’orée d’avril, la vue, l’ouïe, le mouvement, les « sens » buttent à l’encombrée ; fatras, panneaux, objets, constructionnisme, enchâssements, trous, fuites. Il n’y a donc pas de déclaration.
Ce qui est là, vacant dans l’espace, et pourrait ne pas y être ; dépôts aléatoires, artefacts de passage, se trouvent portés à l’affrontement, remis ou remisés, aux « transactions du faire » ;
A l’agir en somme d’un très-vaguant « à propos » de l’acte (de représentation). Cela va sans dire, s’exposant au treillis pourfendu des « raisons », s’en faire une.
C’est bien là du reste, son seul étroit mobile d’endurance : sortir de la mêlée sans sortir et risquer à chaque pas d’en dénoncer les subterfuges.
On objectera que c’est littéralement manquer de propos. Sans doute. Les variations, les variables et les variétés à force d’épuiser les méandres des courants, redressent les hachures des récifs, trompant les voyageants.

– sois plus clair !
– oui.
– ça, vois-tu, c’est une travée, et là vaguement une poulie.
– eh bien ?
– rien…tu passes là sur la planche par-dessus le ravin
– pas sûre la planche
– ni les rives… et alors ? d’une question une autre
– mais la poulie ?
– elle est déjà derrière et ne te sers à rien. l’aplomb c’est l’onde. ou si tu veux la bonne humeur des vents, selon ta crédence ou ta courte vue, en somme l’adhérence des pieds où tu fixes ta pensée muette.

François Tanguy
Avril 2016